imagesCAN6BOYP

Megan n'a pas eu de nouvelles de sa grand-mère depuis seize ans. En effet, Helen n'a jamais accepté le mariage de sa fille et l'adoption de ses trois enfants, dont Megan. C'est pourquoi l'adolescente accepte, bien malgré elle, l'invitation subite de sa grand-mère à séjourner chez elle une quinzaine de jours. L'accueil est froid, mais Megan ne se laisse pas faire. Son cousin, Matt, ne semble pas non plus apprécier sa présence. Heureusement, quelques personnes sont heureuses d'apprendre à la connaître. Très vite, elle apprend certains faits qui se sont déroulés quelques decennies auparavant. Une certaine Avril aurait été assassinée et son fantôme hanterait la maison de sa grand-mère. Qui est Avril ? Quel est le lien avec sa famille ? Et pourquoi se sent-elle irresistiblement attirée par Matt ?

On connaît Elizabeth Chandler pour la trilogie "Le baiser de l'ange" qui n'est franchement pas de bonne qualité. Son nouveau roman, "Wisteria Lane" est bien plus intéressant. Dès le début de la lecture, j'ai été plongée dans une atmosphère très particulière, pesante, mystérieuse, énigmatique. On est assez loin des histoires d'amour que nous avons l'habitude de lire en ce moment dans le domaine de la bit-lit, spécialité de la collection "Black Moon". Il s'agit davantage d'une histoire de famille, de secrets enfouis que Megan tente de découvrir, à ses dépens, et cela a titillé ma curiosité. Peu à peu, le fantastique prend le dessus. Prémonition, voyance, rêves étranges, réincarnation : un trop fort dosage d'ingrédients fantastiques à mon goût, mais qui plairont sans doute aux adeptes du genre. On n'échappe malheureusement pas à une fin un peu grotesque. L'auteur donne l'impression d'avoir écrit son roman trop vite. Il y a quelque chose de réellement interessant, mais Elizabeth Chandler ne va pas au bout de ses idées et tombe dans la facilité.

 Pour ceux qui apprécieront "Les secrets de Wisteria", sachez qu'une suite est annoncée pour le mois d'octobre.

Juliane

Pour adolescents